Les peintres… au secours de la forêt !

Un Chêne au Bas-Bréau, Claude Monet, 1865, Métropolitan Museum of Art, New York

"Un chêne au Bas-Bréau : LE BODMER" peint par Claude Monet en 1865 à Barbizon.(Metropolitan Museum of Art - NEW YORK)

Merci à Ariane, guide à Giverny, d'avoir rédigé ce bel article, sur Giverny news La forêt de Fontainebleau a été le premier site naturel protégé au monde, et cela grâce en partie à des peintres. Dès 1853, en pleine période de l’école de Barbizon, 624 hectares font l’objet d’une protection pour qu’ils puissent servir de motif aux paysagistes. C’est la « série artistique ». Jules Janin se flatte d’avoir obtenu cette faveur de Louis-Philippe.

Dans le recueil collectif « Fontainebleau, paysages, légendes, souvenirs, fantaisie » le critique raconte que

Déjà une première fois, dans les embarras d’une royauté naissante, le Bas-Bréau fut menacé ! Le roi venait de monter sur le trône que lui donnait la France, et il n’avait pas le temps de songer à ce bouquet de vieux arbres. Tout à coup il apprend (il l’a appris de la voix qui parle aujourd’hui) que le Bas-Bréau allait être livré aux bûcherons. « Ô sire ! lui disions-nous, nous savons que vos heures sont précieuses, que vos veilles sont sans relâche, et cependant accordez-nous une heure. Ecoutez les plaintes du royal Fontainebleau ! (…) Songez aux artistes que vous aimez et qui vous demandent la vie et la grâce de leurs domaines ! »
Et Louis-Philippe : « Que mes artistes se rassurent. Je veux réparer Fontainebleau comme je veux réparer Versailles. Qu’ils fassent des paysages tout à leur aise (…) »

Il était question d’abattre les chênes séculaires du Bas-Bréau, un des coins de la forêt que les peintres paysagistes préféraient, ce qui a suscité la mobilisation des artistes et des écrivains.
Monet n’a que 12 ans en 1853, il va sans dire qu’il n’est pas de ce combat. Ce n’est que bien plus tard, en 1865, qu’il peindra le chêne du Bas Bréau, avec peut-être en tête les portraits d’arbres exécutés au même endroit par Corot en 1832 et Rousseau en 1864.

Commentaire de JM. Mahenc

1—Question aux historiens :

img-1.jpg

Le roi Louis-Philippe représenté en poire par Daumier… Est-ce qu’il s’était fait la main sur les murs de « l’Auberge Ganne » à Barbizon ?

images-1.jpeg

En 1853, le Roi Louis-Philippe n’était plus au pouvoir depuis les révolutions de 1848.
Est-ce le chroniqueur Jules Janin qui a commis cette erreur de date ? Ou bien faut -il remplacer le Roi par l’empereur Napoléon III dans ce texte célèbre ? Jules Janin était-il royaliste ( orléaniste…) pour raconter cela ainsi ?

2—Question aux forestiers et aux amoureux des arbres :

Karl Bodmer 1850 interior of forest in winter .jpegKarl Bodmer-photo 1.jpg

Le Bodmer si souvent peint par les peintres est-il encore debout ? Dans quelle parcelle ?Olivier Blaise ! Tu as surement une idée?
Anonyme_01.jpg…  Consultez le site : Fontainebleau photo !

 

 

 

About Cercle des Amis de Barbizon (267 Articles)
Le Cercle des Amis de Barbizon, association Loi 1901, a été fondée Jean-Michel Mahenc en 2016, pour réunir tous les amoureux du village des peintres de Barbizon (France, Seine-et-Marine) et d'en assurer le rayonnement artistique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :